Triathlon Saint Grégoire 2017

Dimanche 21 mai le club de Saint Grégoire, créé en 2013, organisait son quatrième triathlon. Nous sommes cinq triathlètes de Couëron à nous aligner sur le M de l’après-midi. Le ciel est bien découvert, il fait 21 °C à l’ombre et il y a un vent moyen de 20 km/h.
La natation se déroule dans le canal d’Ille et Rance qui relie Saint Malo à Rennes. Il n’y aura pas de passage de bouée car les 1500 m se font en ligne droite. On remonte donc le canal à pied, on peut alors se rendre compte que 1500 m c’est long, très long… Les féminines partent les premières, dix minutes plus tard c’est au tour des triathlètes masculins. L’eau n’est pas froide, relevé à 16,5 °C dans la matinée, je me place en première ligne à l’extrémité gauche, Arnaud B. et Arnaud D. choisissent la deuxième ligne plein centre. Le départ est donné, je sprint pour me dégager de la masse et éviter la machine à laver, pas un seul coup de pris mais quand je lève la tête après 200 m un premier pack assez conséquent s’est déjà détaché en tête. L’avantage de nager dans un canal de 20 m de large c’est qu’on est obligé de filer (à peu près) droit. Les premiers nagent en 1’15 au 100m, moi plutôt en 1’35, je sortirai 29ème de l’eau, Arnaud D. sortira autour de la cinquantième place après avoir pris le bouillon au départ, les rumeurs racontent qu’Arnaud B. aurait nagé aussi vite que le président mais nous n’avons aucun moyen de le vérifier car il a abandonné sa puce électronique sur un des nombreux nénuphars du canal, Adrien bouclera l’épreuve en 35 minutes et Bernard en 37 minutes.

Le parcours vélo en forme de Y est à faire trois fois, le décor urbain n’est pas des plus originaux mais le circuit permet aux cyclistes de se croiser à maintes reprises et de s’encourager. Plutôt plat avec 300 m de dénivelé positif sur les 39 km, l’épreuve se caractérise par de nombreuses relances. Je ne double personne dans les premiers kilomètres, je prends alors inconsciemment un train de sénateur avant de comprendre au kilomètre 5 qu’il faudrait peut-être embrayer en voyant deux fusées me dépasser. Et puis je me suis fait plaisir cet hiver en investissant dans un vélo chrono, il va bien falloir justifier la somme à madame ! C’est parti, j’appuie sur les pédales et commence enfin à reprendre des places. Finalement je doublerai douze cyclistes et terminerai la partie vélo en moins d’une heure avec un 39 km/h au compteur.

On enfile les baskets et on part pour trois boucles de 3,6 km, le tracé démarre dans un lotissement, on fait un petit aller-retour dans une rue avec une forte pente ! Arnaud B., facile, passera cette difficulté à la vitesse de 15 km/h :-O On emprunte ensuite un sentier en sous-bois avant de rejoindre le village-départ par le chemin de halage le long du canal. Le premier tour est assez solitaire, je ne double que deux personnes, mais ensuite on court avec les triathlètes qui ont un ou deux tours de retard et là on commence les mathématiques : un, deux ou trois colliers ? Pour savoir si on gagne / perd des places à chaque triathlète croisé. Je passerai finalement la ligne sous un tonnerre d’applaudissements (sûrement grâce à la première féminine qui finira en même temps que moi :-P).

 

1. Arnaud Guilloux 1’57:09
19. Alan Le Pesquer 2’10:54
29. Arnaud Blais 2’14:20
55. Arnaud Delrot 2’19:57
237. Adrien Zante 2’54:04
250. Bernard Bothorel 3’08:49

Lien Permanent pour cet article : http://www.tricoueron.org/tsc/2017/05/triathlon-saint-gregoire-2017/

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.